x

programme

réhabilitation et reconstruction du magasin des Galeries Lafayette, espaces de vente, réserves et café

localisation

Pau

maître d’ouvrage

Privé

surface

6 900m²

coût

10 500 000 € HT

statut

concours non lauréat

Galeries Lafayette

À l’épicentre de la capitale du Béarn, le grand magasin des Galeries Lafayette appartient à différentes mémoires collectives. Tout l’enjeu d’une intervention sur le site est dès lors de développer un vocabulaire contemporain qui respecte tant les marques du temps qu’une tradition spatiale afin d’ancrer les Galeries Lafayette dans le présent et l’avenir et d’offrir le patrimoine en héritage. Suite au sinistre, l’édifice actuel des Galeries Lafayette présente d’importantes insuffisances structurelles. Dans un souci d’écoconstruction, l’objectif est dès lors de reconstruire plutôt que de réhabiliter, solution permettant d’ajouter les m² supplémentaires que n’autoriserait pas le système de plateaux existants. Depuis la rue commerçante comme depuis la rue du Hédas en contrebas, le projet doit jouer sur les dimensionnements et les échappées visuelles afin de créer une sensation d’espace, une respiration. L’enjeu est d’inviter à s’approcher du bâtiment, ce que les premiers aménagements végétalisés de la ville ont implicitement amorcé. En transformant la parcelle en véritable chemin abrité, le client-habitant pourra déambuler d’une rue à l’autre, du sud au nord, flâner, s’arrêter, rencontrer, contempler et profiter des nouvelles perspectives offertes sur l’environnement marqué, à l’arrière-plan, par la chaîne des Pyrénées. Depuis la place Clémenceau, le projet développe une architecture puissante, fonctionnelle, ouverte et sans emphase, qui lie instantanément le passé au présent. L’historique façade remaniée en 1930 est conservée et la travée centrale entièrement percée jusqu’à la voussure d’origine tandis que le cintrage des baies, le bossage de pierre et la modénature de l’élévation restent les uniques éléments ornementaux. En attique, en léger retrait du fronton, s’élève une première voûte ouvrant vers le sud, qui signale le magasin dans le panorama urbain à la façon du dôme couvrant l’historique magasin parisien. Au nord, depuis la place aménagée au droit des escaliers de la coulée verte, un même principe d’échappée visuelle jusqu’au sud est instauré, qui connecte les Galeries Lafayette à la vie urbaine du centre historique. La seconde façade est en effet conçue comme un grand pan vitré donnant à lire la géométrie de l’espace intérieur. Elle est le résultat du plan en coupe des différentes volumétries qui composent la grande nef : par leur clarté, ce sont les contours même de l’édifice associés à la trame des profilés métalliques, au rythme de l’ossature ainsi qu’aux strates des plateaux qui composent une façade à la fois vibrante et sobre. À l’intérieur, le projet évite les angles marqués et toute géométrie stricte pour jouer sur la sensation d’espace et de mouvement. Par ses matériaux bruts (béton blanc et bois blond), l’aisance des lignes de l’ossature, la porosité entre les niveaux grâce aux atriums et la convivialité des espaces dessinés, la grande nef cherche à incarner des valeurs stables et permanentes tout en offrant un agrément d’usage inédit. La construction du grand magasin permet ainsi d’atteindre deux objectifs complémentaires : créer un symbole urbain en mesure d’attirer l’attention des habitants et des touristes et renforcer l’identité du groupe Lafayette via une architecture qui véhicule les valeurs de la création.