programme

Construction de plusieurs bâtiments de logements sociaux et en accession (total 83 logements)

localisation

Mérignac (33)

maître d’ouvrage

Gironde Habitat (68 logements) & Groupe Lamotte (15 logements)

mission

mission complète

surface

Gironde Habitat : 5 750m² / Groupe Lamotte : 1 270m²

coût

Gironde Habitat : 7 570 000 € HT / Groupe Lamotte : 1 450 000 € HT  / Total = 9 020 000 € HT

statut

APD en cours

Mérignac – Ensemble de logements

Le projet s’inscrit dans un plan d’aménagement qui conjugue une densité urbaine nécessaire à la proximité du tramway et un horizon de lotissement de maisons individuelles en limites Sud et Ouest. Il respecte une logique d’alignement sur la voie douce à l’Est tout en proposant une volumétrie disconti­nue qui laisse le regard et les pas du piéton traverser la composition d’Est en Ouest. Il propose en front Ouest une écriture de plots de faible dimension disposés sur une logique aléatoire qui dégage des vues biaises dans la profondeur de la parcelle.

Une perspective paysagère s’inscrit au coeur offrant au piéton le calme et l’agrément d’une traversée protégée par les immeubles qui la bordent. Ce parcours est rythmé par les percées généreuses qui cadrent des vues sur les rues adjacentes et la profondeur du tissu. Il respecte une volonté d’épannelage urbain qui ouvre la composition vers le ciel du Nord au Sud, et abaisse la volumétrie au contact des maisons individuelles sur ses limites méridionales et occidentales. Il développe un imaginaire de vie au grand air faisant la part belle aux espaces extérieurs qui pro­longent la vie domestique au-delà des façades.

Le thème de la terrasse et de la loggia sont les éléments forts de l’expression architecturale. Ils sont déterminants dans l’organisation du plan de masse qui vise à offrir les vues et les intimités nécessaires permettant la vie au grand air sur les flancs ou les toitures des édifices. La déclivité des immeubles du Nord au Sud permet de dégager de généreuses terrasses sur les toitures inscrites sur la découpe en escalier.

L’architecture se veut le reflet de la vie proposée aux habitants. Elle fait la part belle à l’expression des terrasses et des loggias sur les flancs et les toitures des édifices. Elle associe la masse minérale des corps de bâtiment à la légèreté des plateaux de loggias portés en console avec leurs garnitures métalliques de garde-corps, écrans claustras et jardinières. Ce contraste de matérialité est accentué par la différenciation des teintes de matériaux qui s‘exprime cependant dans un camaïeu de gris doux et coloré. Le choix du béton et du métal exposé en façade est le garant d’une pérennité des matériaux dans le temps.

Cette écriture contrastée des façades accompagne la déclinaison volumétrique en Nord Sud, laissant éclater le spectacle de la végétation et de la vie domestique sur les cascades exposées au soleil.