x

programme

Construction du Musée de l’Aéropostale comprenant un pôle d’exposition permanente et temporaire, un pôle d’animation dont une salle polyvalente, un pôle médiation (espaces pédagogiques et documentations). Le projet s’applique à conserver l’échelle intimiste du Château Petit Espinet Raynal et de ses abords paysagers, et à réhabiliter l’atmosphère d’époque des ateliers aéronautiques qui restent le support et l’écran de la scénographie déployée.

localisation

Toulouse

maître d’ouvrage

Ville de Toulouse

mission

mission de base + scénographie + OPC, SYN, ACI, mobilier
Objectifs de la démarche HQE : cibles TP : 01-02-03-07

surface

2 155 m² réhab + 1000m² clos couvert

coût

6 078 000€ TTC + 1 140 000€ TTC Scéno

statut

Travaux en cours

Musée de l’Aéropostale

Sur le site de Montaudran, jalon de l’aventure aéronautique, la ville de Toulouse a choisi de restructurer le château Petit Espinet Raynal et les magasins attenants en Espace Mémoire de l’Aventure Aéropostale.
Le projet propose de conserver au château sa dimension romantique que lui confère aujourd’hui l’échelle intimiste de la cour intérieure face à la halle aux moteurs et qui constitue un élément fort de perception du site. Le profil étonnant des magasins, composé de l’addition de toitures et de dessins de sheds industriels suscite l’intérêt. L’environnement végétal caractérisé par la puissance des allées de platanes au Nord-Est et la simplicité d’un parterre de hautes herbes et de prairie le long de la piste, accompagne cette sensation en ajoutant un caractère bucolique à cette perception.
Notre travail associera la conservation de cette perception romantique et l’affirmation d’une intervention contemporaine sur quelques éléments destinés à accueillir le public et à ouvrir l’espace des anciens magasins sur la piste et le quartier Saint Exupéry. L’espace d’accueil situé dans les magasins, côté cour, et les espaces d’exposition qui font face à la zone de Saint Exupéry sont largement ouverts : cette transparence contribue à créer le lien nécessaire à l’appel du visiteur sans perturber l’échelle intimiste des lieux. Le traitement des sols en périphérie des bâtiments en approche des accès sera un outils précieux
pour dégager les édifices et les mettre en scène.
A l’intérieur des bâtiments, l’intervention est réduite à la mise en valeur de la structure existante, qui se traduit par un travail de dépouillement de l’architecture pour restituer la simplicité de l’atelier industriel et ne pas surcharger l’expression de l’édifice. Ainsi libérer de tout artifices, l’espace des ateliers offre un écrin à la scénographie qui célèbre l’aventure humaine de l’Aéropostale et l’histoire et
la mémoire du site.