x

programme

Construction d’une maroquinerie comprenant ateliers, zones de stockage, lieux de vie et de restauration, salles de réunion, parc de stationnement paysagé

localisation

Région bordelaise

maître d’ouvrage

privé

mission

mission de base

surface

8 000 m²

coût

11 900 000 € HT

statut

Livraison en Décembre 2020

 

Maroquinerie de Guyenne

 

Le projet traite de la réalisation d’un lieu fort, autocentré et porteur d’une culture d’entreprise, déposé dans un espace naturel sans émergence, dominé par la stature du pont franchissant le fleuve. Il exploite la dimension horizontale du site en fondant édifice et trame du parc de stationnement dans les traces visibles de l’espace naturel perdu dans la plaine alluviale.

Le stationnement paysager est rejeté en arrière du site pour exposer au regard des passants et des automobilistes la façade nord de l’édifice. Elle affiche une horizontalité discrète et élégante qui révèle l‘activité sans tout raconter du contenu du bâtiment. L’édifice présente une série de travées étirées en est ouest. Elles épousent un profil de sheds qui irriguent du nord vers le sud une lumière douce, glissant sous les rampants de toiture jusqu’au cœur des espaces de travail. Une nef centrale installée au centre de la composition distribue au nord les espaces de travail, au sud les locaux servants et les espaces de convivialité. Les espaces de détente d’accueil et de restauration érigés au centre se définissent comme un épanouissement de la rue et accompagnent le parcours de l’usager. La mise en scène du paysage est introduite par le jeu mimétique de l‘architecture avec les sujets végétaux ornant le front sud. Ce glissement progressif de la canopée de métal et de bois vers les feuillages des arbres poétise le seuil de l’édifice et enchante l’univers de l’artisan.

 

© Vincent Monthiers