x

programme

construction de 71 logements locatifs sociaux et en accession

localisation

Bordeaux

maître d’ouvrage

Domofrance

mission

Mission complète de maîtrise d’œuvre au sens de la loi MOP

surface

4280 m² SHAB

coût

6 229 960 € HT

statut

AVP en cours

Logements Brazza

Le projet s’inscrit dans les contraintes générales urbaines de l’aménagement de Brazza.
Il présente 3 typologies d’habitat :

– La première constituée d’immeubles de logements sur pilotis
– La seconde présentant des maisons de ville en alignement sur rue
– La troisième des échoppes sur dalles

Le projet associe des logements en accession sociale, des logements en accession libre et des
logements locatifs sociaux. La typologie présentée décrit un principe de maison-patio qui enserre le jardin au cœur de la composition au lieu de s’ériger en front sur ce dernier en arrière de parcelle.
L’objectif paysager est d’offrir des porosités physiques et visuelles en nord sud entre les alignements d’arbres de la peupleraie et les rangées d’échoppes au sud. Cette relative perméabilité du regard au travers du bâti se double d’une transparence au niveau des RDC, obtenue par le décollement du premier niveau de logement. L’espace au sol devient ainsi libre pour le jeu et les cheminements.
Traités comme une ballade progressive vers le chez-soi, ils desservent espaces partagés (circulations verticales, locaux vélos, boîtes postales) et zones de parking en rez-de chassé des échoppes.

L’implantation des bâtiments propose à chaque séjour une plage d’ensoleillement généreuse en toute saison et des perspectives dégagées sur le paysage, tout en se protégeant des vis-à-vis.
Les logements traversants ont un séjour largement vitré, orienté principalement sud et en continuité avec une terrasse bois de 8m². La terrasse est intimisée par des brise-soleil latéraux en bois massif.

Les chambres sont orientées au nord, vers la lanière verte et les ouvertures en façade sont encadrées
par des grands montants verticaux et font écho à la trame régulière de haut peupliers.
L’alternance des éléments verticaux en bois et l’inscription des chéneaux en façade participe à la fragmentation des volumes. Le rythme vertical des éléments en bois massif teinte brune et la matrice du béton teinte grège fait écho au ramage effilé des peupliers et compose un graphisme qui poétise la perception architecturale.