x

programme

Construction de bureaux

localisation

Bordeaux

maître d’ouvrage

Privé

mission

Patrick Arotcharen : architecte mandataire / HOBO architecture : architectes associés
mission de base, synthèse 3D, signalétique et mobilier

surface

3 800 m²

coût

5 990 000 € HT

statut

Livraison en Octobre 2016

Opus 33

Le projet traite de l’insertion d’un immeuble de bureaux en front du Quai de Paludate à Bordeaux et en angle d’une rue porteuse d’un tissu d’entrepôts portuaires. Ce tissu urbain subit une mutation générée par l’arrivée de la ligne LGV en gare de Bordeaux à cinq minutes à pied de la parcelle.
Il pose la question du contact entre le bâti ancien en transformation et les nouvelles volumétries abritant des activités tertiaires et des logements collectifs contemporains en rupture d’échelle. Il fait face à un espace public ouvert sur la Garonne érigé en parvis sur le siège de la Caisse d’Epargne et le bâtiment culturel de la MECA.
Son traitement architectural assume l’échelle de la place élevant l’édifice à la hauteur maximale autorisée surmonté d’un attique.
Cet effet de présence mesurée ne s’accompagne d’aucune emphase dans le traitement architectural. L’immeuble s’affiche comme une série de strates de plateaux de bureaux. Ce découpage horizontal permet l’ajustement par retrait progressif sur les immeubles et parcelles avoisinants. Sur la cour intérieure, un dessin en angle rentrant détermine un espace végétalisé enclos recevant un parc de stationnement de 18 véhicules en aérien et d’un parc de stationnement souterrain situé sous l’immeuble en front Quai de Paludate.
S’agissant d’un bâtiment de bureaux, le traitement de la façade fait la part belle au thème de l’éclairage et de la protection solaire. Le dessin des façades profondes intègre un jeu de brise-soleil verticaux et horizontaux que les orientations complexes et différenciées des espaces requièrent. Sur l’espace public, les façades orientées Nord-Est/Nord-Ouest reçoivent des lames de caillebotis métallique pliées, posées sur un rythme de 75 cm toute hauteur d’étage.
Sur la cour intérieure, l’exposition Sud-Est/Sud-Ouest requière des protections horizontales très profondes.

L’édifice conjugue minéralité et transparence dans une rigueur de lignes et de rythmes qui rendent intemporelle son écriture. Sa façade sur l’espace public faite de sobriété et d’élégance exprime le sérieux et le contrôle attachés aux fonctions de conseils juridiques et financiers des occupants des lieux. La façade sur la cour intérieure exprime un caractère plus domestique offrant à l’usager l’agrément de profondes terrasses d’ordinaire absentes sur les immeubles de bureaux. En écho à ces espaces extérieurs attenants aux bureaux, des arbres de haute tige viennent tutoyer les balcons et apportent la douceur de leur ombrage au stationnement des véhicules.